Selon l’article R. 412-2 du Code de la route, les enfants de moins de dix ans doivent impérativement être attachés grâce à un système homologué de retenue adapté à leur morphologie et à leur poids. Rappelons que, même en roulant très doucement, un choc peut être fatal.

Plusieurs consignes à respecter

  • Le siège doit être homologué. C’est impératif ! Vérifiez qu’il correspond à la norme européenne en vigueur, mentionnée par un E entouré. Le chiffre à côté du E correspond au pays où il a été homologué (1 pour l’Allemagne, 2 pour la France, 3 pour l’Italie, 4 pour les Pays-Bas…). La norme doit également être indiquée : la plus récente est ECE R44-04.
  • Le siège doit être acheté neuf et non d’occasion. En effet, un choc préalable peut le rendre inefficace.
  • L’enfant doit obligatoirement être installé à l’arrière de la voiture jusqu’à l’âge de 10 ans.
  • Depuis 1992, tout enfant doit être assis dans un siège adapté à son âge et à sa morphologie : lit-nacelle, siège baquet puis réhausseur.
  • Essayez le siège avant de l’acheter : certains sièges, même classés « universels », peuvent ne pas convenir aux ceintures de votre voiture.
  • On recommande le système Isofix qui permet de fixer les sièges au véhicule sans passer par la ceinture de sécurité. Les voitures les plus récentes offrent cette possibilité  devenue obligatoire en 2006.
Différents groupes adaptés aux morphologies

Les sièges-auto sont classés par groupes qui correspondent au poids de l’enfant.

- Les Groupes 0 et 0+ permettent, dès la naissance, de placer les bébés « dos à la route » en les fixant grâce à une ceinture 3 points.

- Le Groupe 1 - de 9 mois à 4/5 ans environ – comprend les sièges « baquet » : l’enfant est assis face à la route, de manière confortable, maintenu par un harnais.

- Enfin, les Groupes 2 et 3 concernent les réhausseurs, au moment où l’enfant n’est plus à l’aise avec le harnais mais où il n’est pas encore assez grand pour la ceinture.

Pour en savoir plus :

Le dépliant ministériel

La brochure éditée par la Prévention routière « L’enfant en voiture »