Hospitalisation, maternité, frais dentaires et optiques, consultations, prescriptions et analyses médicales… les complémentaires santé, comme les mutuelles, permettent de parfaire les prestations versées par la Sécurité Sociale en matière de frais de santé.

« Mutuelle » est en effet un terme communément usité sans qu’on en connaisse nécessairement le sens. Historiquement en effet, ce sont les mutuelles qui avaient le monopole du marché de l’assurance complémentaire santé. Or une mutuelle est un organisme qui a un statut juridique en tant que tel. Ainsi, bien souvent on parle de mutuelle alors que chez les banquiers-assureurs, il s’agit de complémentaire santé.

Pour en savoir plus :
GAV et complémentaire santé : une couverture idéale en cas d’accident