Derrière le terme « accidents de la vie courante » se cachent les accidents domestiques qui se produisent à domicile ou à proximité, les accidents à l’extérieur, les accidents scolaires, de sport ou de loisirs. Autant d’accidents qui peuvent se révéler dramatiques : chutes, brûlures, coupures, noyades, etc.

L’étude de Calyxis détaille largement le sujet, ce qui permet d’appréhender l’ampleur du phénomène. Saviez-vous par exemple que les villes de moins de 5 000 habitants sont deux fois plus touchées que la moyenne ?  Qu’un accident de la vie courante sur cinq a lieu le vendredi ? Que 2 accidents sur 3 sont des chutes ? Que les accidents de bricolage nécessitent une hospitalisation une fois sur deux ? Petite note positive toutefois : les accidents concernant les enfants sont en baisse même s’ils provoquent encore 230 décès par an. D’ailleurs, contrairement aux idées reçues ce sont les personnes âgées les plus touchées par ce phénomène.

L’étude est issue du questionnaire proposé par Calyxis sur son site : on s’aperçoit des idées reçues qui nécessiteraient davantage de pédagogie. En outre, moins de la moitié des personnes déclarent être sensibilisées ! Et c’est là finalement le plus inquiétant : la méconnaissance de ces dangers. La solution passe avant tout par une meilleure prévention… et le côté positif est que huit personnes sur dix souhaitent en savoir plus.

Pour en savoir plus :

Accidents domestiques : ça n’arrive pas qu’aux autres !
Chute des personnes âgées : comment les éviter ?
Accidents domestiques : 3 règles d’or
Les accidents de la vie : des risques méconnus