La voiture brûlée est assurée contre l’incendie

Vous devez déposer plainte auprès des autorités de police puis déclarer dans un délai de 5 jours le sinistre à votre assureur. Un expert sera mandaté pour évaluer le montant des dégâts. Si le véhicule est totalement hors d’usage, le montant de l’indemnité perçue dépendra de la valeur de votre véhicule telle que définie par le contrat (valeur vénale, valeur catalogue…) et de la déduction d’une éventuelle franchise.

La voiture brûlée n’est assurée qu’en responsabilité civile

Votre assureur n’est tenu à aucune indemnisation. Dans le cas où votre véhicule est totalement hors d’usage, pensez toutefois à le prévenir afin de résilier votre contrat et récupérer l’avance de cotisation.

En 2008, une loi a été votée pour venir en aide aux personnes démunis qui se voyaient privées de leur véhicule incendié lors d’émeutes urbaines et de toute indemnisation allant jusqu’à 4 179 euros Pour en bénéficier, vous devez saisir la commission d’indemnisation des victimes d’infraction (CIVI) et remplir certaines conditions :

  • vos revenus ne doivent pas dépasser 1393 euros (à compter du 1er janvier 2011) auxquelles s'ajoutent un montant de 167 euros par mois pour les deux premières personnes à charge et 106 euros par mois pour les autres personnes à charge (conjoint, descendant, ascendant)
  • le véhicule incendié doit être couvert par une assurance et avoir fait l'objet d'un contrôle technique.
La valeur majorée

Que vous soyez assuré contre l’incendie ou que vous fassiez appel à la CIVI, il se peut que l’indemnisation perçue ne suffise pas à remplacer le véhicule à l’identique. Certains assureurs propose l’option « valeur majorée » qui dans certains cas permettent à l’assuré d’être indemnisé à la hauteur du prix d’achat de son véhicule. Pensez également à garder toutes les documents et factures : carnet d’entretien, révision, réparation, remplacement… Ils vous serviront à prouver que la valeur de votre véhicule est plus importante que celle fixée par la cote Argus.