Avant de se lancer, la Prévention Routière conseille de penser à vérifier que bébé est bien attaché avec son harnais de sécurité. Surtout s’il est en âge de s’intéresser à ce qui se passe autour de lui, il pourrait rapidement tenter une échappée.

Gare aux incivilités
Dès les premiers mètres, vous ne serez pas étonné de rencontrer sur votre parcours pourtant piéton une voiture, un camion, un vélo, une moto ou un scooter mal garés qui vous contraignent à descendre du trottoir. Dans ce cas, avant d’engager votre poussette, penchez-vous pour vérifier qu’aucun véhicule n’arrive. Vous pouvez également vous mettre dos à la route afin de vous engager en premier sur la chaussée. Même devant un passage piéton, vous pouvez vous retrouver en danger. En effet, un véhicule garé trop près de celui-ci vous rend totalement invisible aux automobilistes qui arrivent. 

La révision rime avec prévention
Au moindre arrêt, la Prévention Routière, conseille de bloquer la poussette avec le frein et si vous vous trouvez dans une rue en pente de penser à positionner votre poussette perpendiculairement à celle-ci. Un dernier petit conseil auquel on ne pense pas toujours : éviter de suspendre un sac trop lourd sur le guidon qui pourrait provoquer un mouvement de bascule.

Une poussette, c’est comme une voiture : ne négligez pas son entretien. Freins, roues, harnais, tout doit être en état de fonctionner. Et si vous vous promenez la nuit, n’hésitez pas ajouter des éléments de tissus rétro réfléchissants.

La fiche sur le site de l’association Prévention routière