Dissuader les excès de vitesse
  • Les excès de vitesse de plus de 50 km/h seront désormais qualifiés juridiquement, dès la première infraction, de délit.
  • Les avertisseurs de radars seront interdits.
  • Les panneaux indiquant la présence de radars fixes seront supprimés et les cartes d’implantation des radars ne seront plus rendues publiques.
  • 1 000 nouveaux radars seront déployés d’ici à la fin de l’année 2012, et des radars mobiles de nouvelle génération seront expérimentés dès cette année.
Lutter contre l’alcoolémie et les stupéfiants sur la route
  • Toute alcoolémie en situation de conduite supérieure à 0,8 g/l sera sanctionnée par le retrait de 8 points, contre 6 actuellement.
  • La possibilité de procéder à une prise de sang permettant de vérifier le taux d’alcool ou la présence de stupéfiants à la suite d’un dépistage positif effectué par les forces de l’ordre sera étendue aux infirmiers.
  • L’usage d’un éthylotest anti-démarrage sera rendu obligatoire sans délai pour l’ensemble des transports en commun de personnes équipé d’un éthylotest anti-démarrage.
Sécuriser l’usage du deux-roues motorisé
  • Les plaques d’immatriculation pour les deux-roues motorisés seront de plus grande taille, afin de rendre plus opérants les contrôles.
  • Ceux qui reprennent l’usage d’une moto après 5 années d’interruption devront désormais suivre une formation.
  • Les conducteurs de motos et de tricycles devront porter un équipement rétro-réfléchissant.
Renforcer la vigilance au volant et combattre tous les facteurs qui réduisent l’attention portée à la conduite
  • Téléphoner en conduisant, le téléphone tenu en main, sera sanctionné plus sévèrement, avec une contravention de la 4e classe donnant lieu à un retrait de trois points du permis de conduire (au lieu du retrait de deux points).
  • Les sanctions pour conduite d’un véhicule avec un appareil à écran en fonctionnement dans le champ de vision du conducteur (autres qu’aide à la conduite et à la navigation type GPS) seront aggravées : retrait de trois points et amende de 1 500 euros (l’amende forfaitaire pour ce type d’infraction est aujourd’hui de 135 euros d’amende et le retrait de deux points).
  • La circulation sur bande d’arrêt d’urgence et sur voie neutralisée sera plus sévèrement sanctionnée (135 euros d’amende, retrait de trois points).
  • Les bandes de rives sonores, destinées à éviter un endormissement du conducteur, seront généralisées sur l’ensemble des autoroutes au rythme des travaux routiers.
Télécharger le communiqué de presse du CISR
Télécharger le rapport « Téléphone et sécurité routière » sur le site de l’INSERM
Voir notre vidéo « Prévention des accidents : des gestes simples »