Le cumul de deux complémentaires Santé est possible à condition de s’assurer que le deuxième contrat a le statut de « surcomplémentaire » Santé. De nombreux salariés optent pour cette solution quand ils estiment insuffisantes les garanties proposées dans le cadre de leur mutuelle Groupe obligatoire.  La « surcomplémentaire » complète les dépenses non prises en charge par la sécurité sociale et la mutuelle d’entreprise, comme les dépassements d’honoraires et les montants excédentaires sur certains postes, le plus souvent le dentaire, l’optique ou les prothèses.

Pour les remboursements, l'Assurance maladie ne reconnaît, dans le cadre de la télétransmission Noemie, qu’une seule complémentaire. Il appartient ensuite à l’assuré d’adresser l’ensemble des pièces justificatives (décomptes de sécurité sociale originaux et relevé de prestations de la complémentaire santé) au deuxième organisme. Bien entendu, en aucun cas, les remboursements ne se cumulent. Ils se complètent sans dépasser les montants des soins.

Le cumul est parfois rendu obligatoire. C’est le cas, par exemple, des couples dont chaque membre salarié bénéficie d’un contrat Groupe. Si vous êtes dans cette situation, n’hésitez pas à vérifier les garanties des deux contrats et à choisir celui qui vous fera bénéficier des meilleurs remboursements.