L’apparition de fissures sur l’habitation peut avoir plusieurs causes :

  • La construction du bâtiment lui-même. Il convient dans ce cas là de se rapprocher de l’assurance Dommages-ouvrages.
  • Les mouvements du sous-sol dus à des phénomènes divers : problèmes de pente, défauts du terrain, conséquences d’une sécheresse.

La sécheresse peut être considérée comme une catastrophe naturelle.  Il convient de se renseigner auprès de la mairie du lieu d’habitation pour déclaration des fissures et savoir si une demande a été déposée auprès de la préfecture. Si la demande est acceptée, elle est suivie de la parution de l’arrêté de catastrophe naturelle pour sécheresse.

 L’assuré a 10 jours, à compter de cette parution, pour déclarer le sinistre auprès de son assureur habitation. Ce dernier sera à même de prendre en main le chiffrage des dommages et d’établir le lien de causalité entre les fissures constatées et le phénomène de sécheresse.

Qu’est-ce que la garantie « catastrophe naturelle » ?
Evènement climatique : quels sont les délais de déclaration à respecter ?
Assurance dommages ouvrage, mode d’emploi