Il existe deux couvertures qui entrent en compte dans le cadre des activités extra-scolaires, notamment sportives. Complémentaires l’une de l’autre, elles permettent de garantir l’essentiel des cas.

L’assurance scolaire

L’assurance scolaire peut couvrir ce type d’activité. Son objet principal est essentiellement de couvrir les frais de santé liés à des accidents que l’on peut considérer comme « fréquents » dans le cadre de la vie scolaire. Il peut s’agir de dommages tels que des lunettes cassées, la casse d’appareils d’orthodontie, une dent cassée, une entorse…

Pour des événements plus graves, il est utile d’avoir un complément de couverture. En effet, si l’assurance scolaire intervient en cas d’invalidité ou de décès, les montants remboursés sont faibles et insuffisants.

La Garantie des Accidents de la Vie (GAV)

La GAV, quant à elle, permet à l’assuré d’être indemnisé de manière optimale en cas d’invalidité ou de décès. De plus, c’est elle qui va prendre en charge une garde de l’enfant en convalescence à domicile. Si l’enfant est hospitalisé ou ne peut se rendre à l’école pendant un délai relativement long, c’est aussi la GAV qui pourra pallier ses absences en mettant à disposition un service d’école continue au domicile.

Face à des pensions Sécurité sociale parfois insuffisantes et à une indemnisation faible de l’assurance scolaire, la GAV peut s’avérer indispensable : elle propose également une indemnisation financière non négligeable, jusqu’à un million d’euros. En cas d’invalidité, c’est davantage sur elle qu’il faudra compter et c’est un élément important, d’autant qu’elle prend en charge tous les types de préjudices subis (esthétiques, moraux, financiers…).