La conduite supervisée s’adresse aux candidats de 18 ans et plus qui, ayant déjà réussi l’épreuve du Code et ayant suivi 20 heures minimum de conduite en école, désirent conforter leur expérience, avant de passer ou de repasser leur examen pratique s’ils ont échoué auparavant. Cette formule débute par un entretien pédagogique préalable entre le formateur de l’auto-école, l'accompagnateur et l'élève conducteur qui doit au préalable avoir obtenu une attestation de fin de formation initiale (AFFI).

Ensuite, il s’agit pour le futur candidat de conduire pendant 3 mois minimum sur 1 000 kilomètres minimum (contre un an et 3 000 km pour l’AAC). Un second rendez-vous avec le formateur en auto-école est prévu au cours de cette période.

En termes d’assurance…
Avant le début de la conduite supervisée, le candidat doit impérativement avoir obtenu un accord préalable écrit de la société d'assurances sur l’extension de garantie nécessaire pour la conduite du ou des véhicules utilisés au cours de la future phase de conduite supervisée. Cet accord précise le ou les noms des accompagnateurs autorisés par la société d'assurances à assurer cette fonction. 

Le candidat doit également transmettre un exemplaire de son AFFI à la société d’assurances.

Pour en savoir plus :

La conduite accompagnée et assurée
Conduite accompagnée : des règles spécifiques