Le mot « stress » ne désigne qu’un cas particulier des nombreux troubles psychosociaux dont peut souffrir un salarié mal dans son entreprise. Ceux-ci apparaissent dès lors que l’individu ressent un déséquilibre entre la situation qui se présente à lui et ses propres ressources pour y faire face.

Un double impact
Hausse de la tension artérielle, comportements à risques, troubles musculo-squelettiques, dépression, anxiété, les troubles psychosociaux ont des répercussions indéniables sur la santé des travailleurs mais aussi sur l’entreprise qui doit alors faire face à une hausse de l’absentéisme, une baisse de la productivité, une augmentation des accidents de travail et une dégradation du climat social…

Comment lutter ?
Même si le stress au travail n’est pas reconnu juridiquement, il est toutefois considéré comme un risque. L’article L 4121-1 du Code du travail est clair : « l’employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs ». Les risques psychosociaux doivent donc être traités comme tout autre risque professionnel. Leur prévention relève avant tout de l’entreprise et de son obligation à mettre en place une démarche efficace.
Si vous êtes concerné, n’hésitez pas à en parler à votre médecin du travail, à un Intervenant en prévention des risques professionnels (IPRP), à un professionnel des CRAM (Caisses régionales d’Assurance Maladie) ou à votre médecin traitant…

 Pour en savoir plus

Le dossier dédié sur le site ministériel
Le dossier « Stress au travail » de l’INRS