Chaque année en France, 150 000 personnes sont victimes d’un accident vasculaire cérébral (AVC). Première cause de handicap non-traumatique chez l’adulte, l’AVC est mortel dans un cas sur deux. Afin de sensibiliser la population à cette cause de santé publique, il existe, depuis huit ans, une Journée mondiale de l’accident vasculaire cérébral, le 29 octobre.