50 000 personnes décèdent chaque année en France d’un arrêt cardiaque. Les chances de survie seraient considérablement augmentées si les premiers gestes de secours et l’utilisation d’un défibrillateur étaient mieux connus.