Régie par le Code de la construction et de l’habitation, la trêve hivernale permet, pendant les 4 mois les plus froids de l’année, de suspendre les expulsions des locataires faisant l’objet d’une procédure judiciaire.