Dès lors qu'ils ont été dérobés, les biens culturels sont rapidement dispersés en France et à l'étranger. Pour qu'ils soient rapidement identifiés, encore faut-il fournir des photographies.