Le coefficient de vétusté peut être défini comme la représentation de l’usure. En effet, la valeur du bien « à neuf » n’est évidemment pas la même quelques années plus tard. Le taux calculé correspond donc à la dévalorisation de ce bien et adapte l’indemnisation requise en cas de sinistre.